Exposition
Cécile Beau, Félicie d’Estienne D’Orves, Thomas Lasbouygues et Guillaume Barth (projet Elina), Joanie Lemercier - Space Oddity
Plateforme 14/04/2017 - 30/04/2017
  • >
Exposition

Cécile Beau, Félicie d’Estienne D’Orves, Thomas Lasbouygues et Guillaume Barth (projet Elina), Joanie Lemercier

Space Oddity

Module 2
Plateforme

73 Rue des Haies, Paris

14/04/2017 - 30/04/2017
Commissariat : François Ronsiaux

Projet Elina, 2013-2015, Bolivie
Elina, 2015, sculpture en sel, eau, 300 cm de diamètre
Copyright Guillaume Barth

Une douzaine d’artistes photographes et plasticiens naviguant aux frontières de leurs médiums sur les représentations fantasmagoriques, abstraites ou allégoriques du futur et de l’espace.
Deux modules : photographique à la Maison des Arts de Créteil, plastique à la galerie Plateforme à Paris.

An exploration of the representations of fantasy, abstraction, or allegories of the future and of space by a dozen of photographers and sculptors, all of which stand on the frontiers of their own medium. > Two spaces: photography at the Maison des Arts of Créteil, and sculpture at Plateforme in Paris.

L’exposition Space Oddity regroupe une douzaine d’artistes photographes et plasticiens naviguant aux frontières de leurs médiums sur les représentations fantasmagoriques, abstraites ou allégoriques du futur et de l’espace.
Empruntant au mythique film de Stanley Kubrick, repris musicalement par David Bowie, Space Oddity tente une perte de repères physiques et spatiaux par le repoussement des codes conventionnels opérés par les artistes présentés et la singularité de leurs propositions.

Star Chart, 2016 Copyright Joanie Lemercier

Star Chart, 2016
Copyright Joanie Lemercier

Ne restant pas figées dans une plasticité convenue des représentations de l’espace, de l’univers et de la science-fiction, les œuvres évoquent l’utopie, le fantasme, mais aussi l’illusion et le questionnement du soi, dans une époque où l’immensité mouvante et incontrôlable de l’espace est une valeur acquise.
Epoque où la théorie de l’instant originel de l’Univers elle même, et avec ça la relativité générale d’Einstein pourrait potentiellement être remplacée par un phénomène cyclique, constitué par une phase d’expansion de l’Univers, et une phase de contraction qui la précède et la suit.

A l’heure donc où nous parlons matière noire, antimatière, contraction, rayonnement cosmologique, et quantique, Space Oddity définit un instant T poétique, singulier et métaphysique sur notre rapport à l’espace et la manière dont il influe sur nos espérances dans une période résolument consumériste.

Site internet de l’exposition : http://oddity.space/

 

14/04/2017 - 30/04/2017

Informations pratiques

Plateforme

73 Rue des Haies, Paris

Accès

Métro : Avron (ligne 2), Maraîchers (ligne 9), Buzenval (ligne 9)


Du mercredi au dimanche de 14h30 à 19h30
Attention : cette exposition ne sera pas encore ouverte pour le Week-End Intense Nord-Est

Contact(s)

09 54 92 23 35
info@plateforme-paris.com

> Voir le site internet

Cet événement appartient au Week-End Intense Nord-Est – 8/9 avril.

Expositions et curiosités proches