Exposition
Gilles Elie-Dit-Cosaque - Ma grena’ et moi
Le Garage 23/03/2017 - 30/04/2017
  • >
Exposition

Gilles Elie-Dit-Cosaque

Ma grena’ et moi

Le Garage

5 Rue Gabrielle Josserand, 93500 Pantin

23/03/2017 - 30/04/2017
Commissariat : Pôle mémoire et patrimoine de la ville de Pantin & Gilles Elie-Dit-Cosaque

Gilles Elie-Dit-Cosaque, Ma grena’ #01
Copyright Gilles Elie-Dit-Cosaque

Ces portraits de Guadeloupéens qui utilisent la Chaudron, mythique mobylette de Motobécane résonnent singulièrement à Pantin, ville dans laquelle a débuté l’histoire de Motobécane en 1924.

Portraits of Guadeloupean using the « Chaudron », mythical moped of Motobécane, resounding strangely in Pantin, city in which started the story Motobécane in 1924.

C’est à Pantin, en 1924, que débute l’histoire de la fameuse marque de deux-roues « Motobécane ». Des ateliers sortent des modèles mythiques, telle la Bleue. Ce succès traduit la rigueur et l’inventivité de ses créateurs, mais aussi un « esprit Motobécane », tant chez ses concepteurs que chez les conducteurs de la mobylette. Et tandis que la Bleue mène à l’usine, la grena’ mène aux champs.

Celle-ci arrive aux Antilles dans les années 60. Robuste, fiable, simple d’utilisation, ça roule, et… ça brille ! Les Antillais se ruent dessus, notamment ceux de Grande-Terre en Guadeloupe où la grena’ s’adapte parfaitement au contexte géographique et économique. Défiant les lois de l’équilibre, on charrie tout ce qui peut tenir entre fourche et porte-bagages : sacs de ciment, balles de fourrage, veau, épouse, enfants…

Gilles Elie-Dit-Cosaque, My grena’ #103 Copyright Gilles Elie dit Cosaque

Gilles Elie-Dit-Cosaque, My grena’ #103
Copyright Gilles Elie-Dit-Cosaque

Transition entre le bourricot et la voiture, la grena’ est un étalon de la condition de son propriétaire. Honte à ceux qui n’ont qu’une Bleue ou pire, marchent à pied. La grena’ a un nom, parfois deux, dont un est secret. Ainsi les Brigitte, Adèle, Bonne Maman… se multiplient, changent de mains. D’ami en ami, d’oncle en neveu, de père en fils.
Sacrifiée sur l’autel des normes européennes, la grena’ n’est plus, plongeant tout un peuple de migrants-à-deux-roues dans le désespoir. Mais des irréductibles continuent à la chevaucher fièrement pour un dernier voyage. Celui qui mène la grena’ au musée d’un imaginaire créole, immortalisé dans cette série de portraits.

Enregistrer

23/03/2017 - 30/04/2017

Informations pratiques

Le Garage

5 Rue Gabrielle Josserand, 93500 Pantin

Accès

Métro : Aubervilliers-Pantin-Quatre-Chemins (ligne 5)
RER E : Pantin
Bus 150 : Quatre-Chemins République
Bus 152 : Quatre-Chemins métro
Bus 170 et 249 : Quatre-Chemins Édouard-Vaillant


Du jeudi au dimanche, de 14h à 19h
Ouverture prolongée jusqu'à 20h30 lors des concerts du festival Banlieues Bleues les 24, 28, 30 mars et 22 avril.

Entrée libre


Accessible aux personnes à mobilité réduite


Contact(s)

01 49 15 61 02
h.saunon@ville-pantin.fr

> Voir le site internet

Cet événement appartient au Week-End Intense Nord-Est – 8/9 avril.

Expositions et curiosités proches

La Dynamo – Banlieues Bleues

9 Rue Gabrielle Josserand, Pantin, France

La salle de concert la Dynamo de Banlieues Bleues est installée dans une ancienne fabrique de sacs de toile de jute, témoignage du patrimoine industriel de la banlieue est-parisienne.

https://www.banlieuesbleues.org/31_dynamo_le_lieu.php

Les Grands Moulins de Pantin

Rue du Débarcadère, Pantin, France

 Au début des années 1920, l’entreprise des Grands Moulins de Pantin, attirée par le canal de l’Ourcq et le chemin de fer à proximité du marché parisien, s’installe sur le site. En 1923, les architectes hollandais Haug et Zublin construisent pour l’entreprise le moulin haut de huit étages. Cette architecture en hauteur, inspirée du modèle alsacien est caractéristique des minoteries du début du XXe siècle.

Au plus fort de leur activité, 190 000 tonnes de farine sortent, chaque année, des Grands Moulins. C’est une des premières minoteries de France. Très endommagée par les bombardements de la seconde guerre mondiale, les bâtiments sont partiellement reconstruits par l’architecte Léon Bailly. En juin 2001, le groupe Soufflet, propriétaire des Grands Moulins de Pantin ferme la meunerie ; le bâtiment est racheté par Meunier Immobilier, filiale du groupe BNP Paribas qui décide sa transformation en bureaux.

En savoir plus

Promenade le long du Canal de l’Ourcq

Canal de l'Ourcq, Paris, France

Promenade d’un Canal de l’Ourcq totalement transformé jusqu’au Parc de la Villette. Bordé de l’ateliers de grands stylistes (Hermès, Chanel) de l’agence de publicité BETC, des Grands moulins réhabilités pour la BNP, du Centre national de la Danse (architecture brutaliste de Jacques Kalisz) et de la galerie Thaddeus Ropac dans une ancienne usine.

Autour de

Visite guidée « Pantin Rive Droite »

Programme spécial Week-End Intense Nord-Est
08/04/2017 - 14:00

Ma grena’ et moi

Partenaires de l'événement