Exposition
Photographes non identifiés employés par l’entreprise Lapie Mathieu Pernot - « En avion au dessus de … » Dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds Lapie
Archives nationales – Pierrefitte-sur-Seine 04/04/2017 - 19/09/2017
  • >
Exposition

Photographes non identifiés employés par l’entreprise Lapie Mathieu Pernot

« En avion au dessus de … » Dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds Lapie

Archives nationales – Pierrefitte-sur-Seine

Archives nationales (France), Pierrefitte-sur-Seine

04/04/2017 - 19/09/2017
Commissariat : Sandrine Bula et Marie-Eve Bouillon, Mission photographie, Archives nationales // Mathieu Pernot

Entreprise Lapie, Avion dans les environs de Carcassonne (Aude)
Avec l’aimable autorisation des Archives Nationales de Paris

Dans le cadre de la première édition du Mois de la Photo du Grand Paris, les Archives nationales invitent Mathieu Pernot  à créer une œuvre originale à partir du fonds de l’entreprise LAPIE, célèbre pour sa production de cartes postales.
L’exposition se tient sur les deux sites des Archives nationales ouverts au public, l’Hôtel de Soubise à Paris et Pierrefitte-sur-Seine.

The first exhibit for these aerial photos taken by the Lapie company, pioneers of the genre, whose planes roamed the French skies in the 1950s, capturing a country undergoing many sociological changes. Using these company archives, photographer Mathieu Pernot has created an original work of art. The photos are on display in the national archives’ cour d’honneur in Paris and in the archive centre of Pierrefitte-sur-Seine, the biggest centre in Europe created by Massimiliano Fuksas.

Sur le site des Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine
Le photographe, lauréat du prix Nadar a sélectionné plus de 350 cartes postales représentant des vues aériennes pour recréer par un jeu d’assemblage visuel une imposante carte imaginaire de la France des années 50-60.

DORICA CASTRA, 2016
L’expression Dorica Castra provient d’un vers de Virgile (Enéide, chant 2) et signifie « les camps grecs ». Elle désigne également un principe d’association de syllabes dans la littérature enfantine : la dernière syllabe d’un mot devient la première du mot suivant. Sur ce principe d’enchaînement phonique, un jeu d’assemblage visuel est mis au point par Mathieu Pernot à partir de cartes postales pour créer une imposante carte imaginaire de la France des années 50-60.

Les cartes postales de l’entreprise LAPIE sont reliées par leurs motifs, comme les pièces d’un grand puzzle cartographique, et créent des continuités de paysages et lignes d’horizon qui permettent un cheminement du regard à travers les régions de France, décrit par l’artiste :

Une chaîne de montagnes improbable s’est constituée dans laquelle les sommets des Pyrénées cohabitent avec ceux des Alpes et du Massif Central. Le littoral s’est développé par des collages successifs d’images de bords de mer où les côtes Atlantique pouvaient voisiner avec celles de la Manche ou de la Méditerranée. Des ponts de différentes générations traversent la carte, tout comme les routes, voies ferrées ou fleuves. Les premières villes nouvelles apparaissent et voisinent avec les centrales électriques .

Entreprise Lapie, Château d’eau des usines de Poissy Avec l’aimable autorisation des Archives Nationales de Paris

Entreprise Lapie, Château d’eau des usines de Poissy
Avec l’aimable autorisation des Archives Nationales de Paris

Mathieu Pernot transcende l’usage de la carte postale mais interprète ses caractères conventionnels. Les couleurs artificielles et vives du bleu de la mer et du ciel, l’ocre des clochers et des toits et les quelques pointes de couleurs données çà et là par les éditeurs des cartes postales renforcent l’idée d’une lecture imaginaire et utopique du territoire où pour l’artiste les campings sont reliés aux grands ensembles et les bords de mers aux zones les plus industrialisées.

Les fragments de « paysage idéal » acquièrent une cohérence grâce aux lignes persistantes (chaînes de montagne, rivages, routes, ponts) qui les relient entre eux. Les pleins et les vides participent de cette construction. Chacun expérimente ainsi une représentation à la fois légère et complexe d’un territoire, celle d’un imaginaire déconstruit.

Sur le site des Archives nationales de Paris

Le visiteur est accueilli dans la magnifique Cour à colonnades de l’Hôtel de Soubise par de mystérieux baigneurs saluant l’aviateur… Au Musée des Archives nationales, une sélection de documents originaux issus du fonds LAPIE est exposée dans une vitrine du parcours permanent tandis que dans la salle audiovisuelle un diaporama de photographies et de cartes postales extraites du fonds permettra d’en découvrir la richesse et l’originalité.

 

 

Enregistrer

04/04/2017 - 19/09/2017

Informations pratiques

Archives nationales – Pierrefitte-sur-Seine

Archives nationales (France), Pierrefitte-sur-Seine

Accès

Métro : St Denis Université (Ligne 13)


Du lundi au samedi, de 9 h à 16 h 45
Week-End Intense : Samedi 8 avril 10h-18h
Fermé en août et jours fériés

Entrée libre


Accessible aux personnes à mobilité réduite


Contact(s)

01 75 47 20 02

> Voir le site internet

Cet événement appartient au Week-End Intense Nord-Est – 8/9 avril.

Expositions et curiosités proches

Autour de

Rencontres, visites et ateliers jeune public dans le cadre de l’exposition « En avion au dessus de… », dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds Lapie

Programme spécial Week-End Intense Nord-Est
08/04/2017 - 09/04/2017

Archives nationales – Pierrefitte-sur-Seine

Archives nationales (France), Pierrefitte-sur-Seine

Photographes non identifiés employés par l’entreprise Lapie Mathieu Pernot

« En avion au dessus de … » Dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds Lapie

Exposition
04/04/2017 - 19/09/2017

Archives Nationales – Hôtel de Soubise

60 Rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris

Partenaires de l'événement